Votre nouveau meilleur ami

Il existe (au moins) trois types d’organiseurs, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Le choix de l’un ou l’autre dépend de ce dont vous avez besoin.

  • Le planner

Simple agenda ou planner customisable (et onéreux), il en existe de toute sorte. Je vais parler ici du Erin Condren, parce qu’il me semble le plus utilisé (je parlerais d’autres dans un prochain article).

Assez simple, il vous permet un certain choix dans vos manières d’organiser vos journées : vous avez trois encadrés par jour, qui vous permettent de ventiler vos tâches quotidiennes en matin/après-midi/soir, en personnel/professionnel/rendez-vous, de le décorer, d’avoir la place de commenter ou de détailler… Vous avez aussi une barre latérale en début de semaine dont vous pouvez vous servir pour prévoir votre semaine, suivre vos bonnes ou mauvaises habitudes, noter vos idées et réflexions… L’inconvénient, c’est son manque de flexibilité : vous êtes tenu par les pages prédéfinies et il vous laisse peu de places pour d’autres types d’organisation. En plus, ce genre de planners sophistiqués est un peu cher.

Le principe, c’est « un carnet pour les gouverner tous ». Vous prenez un carnet blanc (ou ligné, ou pointillé, ou quadrillé, c’est vous qui voyez), vous faites un index au début et une page de clefs (c’est-à-dire le code que vous utiliserez pour désigner les tâches, les rendez-vous, les idées…), vous numérotez les pages, et c’est parti ! Pour vous simplifier la vie, vous pouvez utiliser un Leuchtturm, qui a l’avantage d’avoir déjà un index et des pages numérotées. A minima, vous pouvez le configurer pour avoir une page par mois et une page par semaine, mais l’idée c’est que vous pouvez y mettre les pages que vous voulez (journal, bilan, projet, « habit tracker », inspiration, listes en tous genre…). Internet regorge d’idées et de modèles à ce sujet. L’avantage par rapport à un planner, c’est sa flexibilité et de façon secondaire son faible coût en argent. Cependant, ce que vous gagnez en prix, vous le perdez clairement en temps : c’est assez chronophage (et encore plus si vous voulez en faire quelque chose de joli) et les pages sont inamovibles. Or, les plans changent et la page que vous avez fait en avril concernant le chapitre 3 sera peut-être complètement obsolète en juin.

Un guide simple et bien fait

Exemple avec Vienna Ortiz
Exemple de « planner académique »

Dans le même ordre d’idée, vous pouvez aussi utiliser un Midori ou un Fauxdori. Il s’agit d’un système avec une couverture avec des élastiques dans lesquels vous pouvez glisser différents carnets. Cela peut être une alternative au bullet journal, en utilisant différents carnets pour en faire différentes sections.

12 questions à se poser avant de commencer un bullet journal

  • L’organiseur

A mon sens, l’organiseur (c’est-à-dire un classeur) est l’outil le plus pratique pour un doctorat. Certes, cela représente un certain investissement financier (pour mon Filofax A5, je crois que j’avais mis une trentaine d’euros en passant par un revendeur), mais vous gardez le meilleur des deux autres systèmes : flexibilité du bullet journal et possibilité d’avoir recours à des modèles tout prêt. L’organiseur vous permet notamment de :
– bouger les pages, faire des sections thématiques, mettre au rebut ou archiver…
– gagner du temps en imprimant ou en achetant des pages toutes faites, surtout si vous optez pour un A5 (et de gagner en netteté : personnellement, je préfère les textes imprimés aux manuscrits), là où un bullet journal doublerait de volume si vous faisiez la même chose, sans compter la perte de temps pour les ajuster.
Personnellement, je le vois comme un investissement : votre organiseur peut s’adapter à vos besoins et s’inscrit dans un temps long, alors qu’un planner ou un cahier n’a plus qu’à être archivé quand il est terminé.

Publicités

Une réflexion sur « Votre nouveau meilleur ami »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s